AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 SKB Ϟ ended.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité




MessageSujet: SKB Ϟ ended.   Sam 14 Mai - 18:40




« Samaël Kayden Boelyn »





JE SUIS EXCEPTIONNEL
SAMAËL KAYDEN BOELYN •• MICHAEL TREVINO

Sam est canadien et a de lointaines origines anglaises et russes. Né à Calgary, il vit aujourd'hui à Mediam Noctem. Il faut aussi savoir qu'il est de sang mêlé - son arrière grand-mère paternelle était moldue. Une honte pour lui.



4ÈME ANNÉE •• ΒΘΛ

Samaël est en 4ème, et lorsqu'il aura fini, il espère continuer ses études en aurorologie. Au niveau des fraternités, celle qui lui correspond le mieux est sans aucun doute ΒΘΛ puisqu'il a les mêmes idées qu'eux et que ses deux parents sont très connus dans le monde de la sorcellerie - et riches en plus de ça. Sinon, ΞΨΟ lui correspondrait également bien. Par contre, les fraternités ΠΙΩ et ΔΓΣ ne sont pas vraiment faites pour lui.



28.7, BOIS DE BOULEAU, ÉCAILLE D'HYPOGRIFFE •• AUCUN ANIMAL

La baguette du jeune homme mesure vingt-huit virgule sept centimètres. Elle est taillée dans du bois de bouleau et contient une écaille d'Hypogriffe. Flexible et rapide, lorsqu'il l'a achetée, le vendeur lui a assuré qu'elle était parfaite pour les sortilèges. En ce qui concerne les animaux de compagnie, Samaël n'en a pas. Il n'a aucune patience pour s'en occuper et puis, lorsqu'il était petit, il a eu plusieurs bestioles, qui n'ont pas vécus longtemps, à cause de sa négligence.



SON PÈRE •• UNE LOUTRE

Son épouventard représente son père, qui détient une grande emprise sur lui et qu'il n'ose pas contredire. Sa plus grande peur c'est son paternel. Ou ses excès de colère plus tôt. S'en débarasser ? Samaël ni arrive que très rarement... C'est vous dire à quel point il en est effrayé.
Quant à son patronus, il s'agit d'une loutre. Ridicule non ? Sam n'a jamais vraiment compris pourquoi il prenait cette forme, mais qu'y voulez-vous ? Il ne peut rien y faire, rien changer.



LE MAGE NOIR •• SON INFLUENCE

Sa famille pratique la magie noire depuis des générations et aujourd'hui, ses parents ont rejoins les partisans du célèbre mage noire - et ce n'est plus qu'une question de temps avant que Samaël n'en fasse de même. Il est totalement pro-mage noire. L'éducation de ses parents y est sans doute pour quelque chose. Il a grandit du côté obscur de la force, il ne pouvait en être autrement. Ses parents l'ont presque aliéné avec leurs histoires.






UN FORT CARACTÈRE
Samaël, c'est ce type d'homme que vous avez tous croisé dans votre vie. Vous savez, celui qui semble ne pas avoir de coeur, celui auquel vous n'arriverez jamais à arracher un sourire. Celui qui, en apparence, paraît indifférent au monde qui l'entoure. Qui se cache derrière un masque et cache tout au fond de lui. Samaël n'inspire de confiance à personne. Peu de gens l'apprécient en réalité.
Il est taciturne et ne parle pas pour rien dire, au contraire. Il est la plupart du temps silencieux. Il se contente d'observer ce qu'il se passe autour de lui et non d'y participer. Il n'en reste pas le moins quelqu'un de cynique et d'arrogant. Il peut également se montrer très manipulateur puisqu'il est prêt à tout pour arriver à ses fins - son côté déterminé. Mais il n'est pas du genre à se jeter la tête la première dans la gueule du loup. Tête brûlé ? Pas le moins du monde. Il réfléchis toujours avant d'agir. C'est quelqu'un de malin, de très intelligent.
Sam semble n'apprécier personne. Au fond, c'est le cas. Rares sont ceux qui ont la chance de faire partie des amis du jeune homme. Il se méfie de tout le monde et accorde difficilement sa confiance aux autres. Il n'est pas du genre fêtard - très peu pour lui - et est encore moins séducteur - les filles, quel fléau. Il a toujours été comme cela. Ce genre de trucs ne l'intéressent pas. Il est froid envers tout le monde, ceux qui essaient d'être gentils avec ou les filles qui tentent de le mettre dans son lit et ne leur prête que peu d'attention.
Mais toute cette façade cache en réalité un homme qui a peur de s'attacher aux autres plus que tout au monde. Un homme torturé qui subit l'éducation de ses parents et qui a apprit dès son plus jeune âge que les autres n'étaient que source de problème, que trahison. C'est à cause de ses géniteurs qu'il est comme cela.

L'HISTOIRE DE MA VIE
« Ose répéter ça une fois de plus et tu verras, Samaël ! » Un claquement venait de résonner au premier étage du manoir Boelyn, dans le bureau du père de Samaël. Le fils unique de la famille venait de violemment se fire gifler. Une fois de plus. Il en avait l'habitude. John Boelyn était le genre d'homme à facilement s'énerver. Un rien le faisait monter sur ses grands chevaux. Et le plus souvent, c'était son fils qui en subissait les conséquences. Il fallait dire que le jeune homme n'aimait pas se plier aux ordres de son père et cela, John ne pouvait le supporter. Il avait besoin qu'on lui obéisse. Il voulait de l'autorité. Et Samaël dut rapidement s'y faire. Car son paternel était prêt à tout pour l'obtenir. Il utilisait la violence physique et morale s'il le fallait. « Veuillez m'excuser. Cela ne se reproduira plus. » Soumission. Voilà ce à quoi Sam était voué. Non pas au respect et à l'obéissance. À la soumission. Il n'avait aucune liberté. Il ne pouvait rien faire contre son père. Ni contre sa mère d'ailleurs, qui prenait toujours le parti de John. Ce dernier était un illustre sorcier, connu sur tout le continent. Il travaillait au Ministère, en tant qu'auror et il était connu pour être l'un des conseillers du Ministre lui-même. Le monde magique le respectait énormément. Quant à sa mère, Delia, elle était une médicomage, ayant reçu un prix pour l'invention d'un remède qui avait permi la guérison de nombreux sorciers - Samaël avait oublié le nom de cette potion. Une famille puissante, importante dans le monde des sorciers. Et qui - sans que personne ne s'en doute - vouait un culte à la magie noire, au Seigneur des Ténèbres, aujourd'hui mort. L'histoire de la famille était longue. Mais ce qu'il y a de plus important à connaître à leur sujet est le fait qu'ils soient complètement anti-moldus. L'une des arrières-grand-mère de Samaël en était une. Et cela n'a apporté que des problèmes dans leur famille, si bien qu'ils l'ont aujourd'hui rayée de leur arbre généalogique.

Un sourire. Forcé. Comme toujours. Samaël ne savait pas sourire. Il ne savait plus. Il avait oublié comment on faisait. En face de lui, une petite fille. Le même âge que lui. Leurs parents respectifs à côté. Fiancés. On venait de leur annoncer qu'ils seraient fiancés. Ils ne se connaissaient même pas. Et on les forçait à se marier. Pas maintenant, mais plus tard. Dans quelques années. Lorsqu'ils auraient fini leurs études. Ils n'avaient pas le choix. Leurs parents ne les laisseraient pas gâcher cette opportunité. Non, ils étaient tous les deux issus de familles de sang-mêlé. Mais peu de moldus avaient souillé leur sang. Et ils ne laisseraient pas leurs enfants souiller encore plus leur famille. « Samaël, voici Azalea. » Leur première rencontre. Ils ne comprenaient pas vraiment ce qu'elle signifiait. Leur destin était scellé. Jamais leurs parents ne reviendraient pas sur cette décision.
« Qu'est-ce que tu fais Sam ? » Ils avaient dix-neuf ans. Ils avaient fait leurs études ensemble et avaient accepté leur destin - ils ne pouvaient rien y faire de toute manière. Ils passaient tout leur temps ensemble, ils s'affichaient ensemble. Ils se comportaient comme un vrai couple. Le problème ? Les sentiments n'étaient pas au rendez-vous. Autant d'un côté que de l'autre. « Révisions. » Oui, il était plutôt sérieux dans ses études. Jamais il n'oubliait de rendre ses devoirs et lorsqu'il avait un examen, il s'y prenait tôt pour réviser. Il était du genre à avoir des bonnes notes. « J'ai reçu une lettre des parents. Ils me demandent si tout va bien entre nous. Je leur dis d'aller se faire voir ? » Un sourire narquois apparu sur les lèvres de Samaël lorsqu'il leva les yeux de ses notes pour les planter dans ceux d'Azalea. Il avait apprit à connaître la demoiselle, à l'apprécier. Et même s'ils n'avaient pas du tout le même caractère, ils se ressemblaient beaucoup. En partie à cause de leurs familles, de l'éducation qu'ils avaient reçu. « Quelle plaie cette histoire de mariage ! » « À qui le dis-tu... » Et encore, c'était peu dire. Si son père n'avait pas autant d'emprise sur lui, il n'en serait sans doute pas là.

« Fiches-moi la paix, Boelyn ! » Cette fille avait le don de l'énerver en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Samaël ne comprenait pas. Il ne comprenait pas pourquoi il passait son temps à l'observer de loin, pourquoi il avait envie de sourire lorsqu'elle souriait. Cette fille avait une étrange influence chez lui et il ne le supportait pas. Il ne se reconnaissait presque plus. Le Samaël que ses parents avaient passé tant de temps à façonner était en train de changer. Ca ne devait pas se passer comme ça. Il aurait du être à la botte de ses parents jusqu'à leur mort. Il aurait du rester l'homme indifférent qu'il avait toujours été et non pas sentir son coeur s'accélérer lorsqu'il voyait cette fichue Sang-de-Bourbe. Ce n'était pas normal. Ce n'était pas lui.
Delia - c'était son prénom - était devenue sa cible, une fille que Samaël s'amusait à humilier, à effrayer. Et ça marchait. Mais cette fille ne pouvait s'empêcher de venir lui parler, malgré ce qu'il lui faisait subir. Elle voulait l'aider, disait-elle. Elle voyait bien qui il était au fond de lui. Non, elle ne pouvait pas imaginer l'enfer que Samaël était en train de vivre. Et tout ça à cause d'elle. Car il s'était habitué au fait de ne pas vivre pour lui-même. Et Delia était en train de tout gâcher sans même s'en rendre compte. Samaël était obligé de menacer la demoiselle. Il était obligé de se comporter ainsi avec la jeune femme.
Comme ça, il n'attirait pas l'attention sur lui. Comme ça, il essayait d'oublier le fait que Delia soit jolie, le fait qu'elle soit attirante. Comme ça, il essayait d'oublier le semblant de sentiments qu'il commençait à avoir pour elle. Mais ce n'était pas gagné. Et si John Boelyn l'apprenait, il tuerait son fils de ses propres mains.


J'entre dans ma 4ème année (22 ans). Je suis actuellement fiancé..
Woman Man




« Le moldu derrière la baguette ! »



sparkswave ; 19 ans
J'ai connu le forum sur Bazzart (a) Normalement, je pourrais être présente sept jours sur sept, sauf en cas de vacances ou autres cas exceptionnels (du genre là j'ai mes exas qui arrivent, donc ça sera une activité moyenne ^^) J'adore le forum, il est magnifique ! >< Autant le contexte que son apparence. J'espère me plaire parmi vous mais je me fais pas de soucis pour ça I love you (copyrights: tumblr & ALLES)

MEDIAM NOCTEM © 2011 Candids
copie totale ou partielle interdite.



Dernière édition par Samaël K. Boelyn le Lun 16 Mai - 10:13, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Sam 14 Mai - 18:40




« L'Epreuve-de-la-Mort-qui-tue ! »




UN BIZUT OU LA MORT !
Du polynectar ? Samaël ne savait pas le moins du monde comment concocter cette potion. Ni même les ingrédients dont il avait besoin, d'ailleurs. Il avait déjà étudier ce breuvage en cours bien sûr, mais cela remontait à plusieurs années. Aujourd'hui, il ne s'en souvenait plus. Le défi qu'il venait de recevoir n'allait pas être une partie de plaisir. Dès qu'il avait fini de le lire, le papier avait brûlé, disparu. Les preuves s'étaient envolées. Il avait de la chance d'avoir mémorisé ce qu'il devait faire : faire du polynectar, puis prendre l'apparence d'une personne de son entourage - quel entourage, il n'avait quasiment pas d'ami.
Quoi qu'il en soit, il devait réussir ce défi. Il alla alors chercher son livre de potion et chercha comment préparer la fameuse mixture. Lorsqu'il lu la recette, un soupire s'échappa malgré lui de ses lèvres. C'était trop compliqué. Beaucoup trop compliqué. Il n'avait jamais été doué en potions et le livre qualifiait le Polynectar de "breuvage qui requiert une préparation longue et complexe". N'auraient-ils pas pu trouver un défi qui lui était adapté ? Apparemment pas. Il n'avait pas le choix. Il allait demander à quelqu'un de préparer la potion pour lui. Non, rectification faite : il allait forcer quelqu'un à la faire à sa place. Oui, voilà. Il avait trouvé la solution.
Il observait les gens qui se trouvaient autour de lui et essaya de repérer quelqu'un de suffisamment intelligent pour réussir à concocter la potion, mais également assez bête pour avoir peur de lui. Il parcourrait la pièce des yeux - il se trouvait à la bibliothèque - lorsqu'il trouva la cible parfaite. Il ne connaissait pas son nom. Mais il savait qu'il était parmi les meilleurs de sa génération. Et il avait quelques années en moins, donc il devait sûrement avoir entendu parler de Samaël en mal. Parfait. Le jeune homme quitta sa table pour aller s'asseoir en face de sa cible. Ce dernier leva les yeux vers le brun et détourna les yeux dès qu'il le reconnu pour se replonger dans son livre. Effectivement cible parfaite. « Tu dois faire quelque chose pour moi. » Aucune réaction. Mais Samaël savait bien qu'il avait capter son attention. Même s'il paraissait intéressé par ce qu'il lisait, il pouvait deviner qu'il voulait en savoir plus. « Le Polynectar, ça te dit quelque chose? Prépares m'en une bonne dose. » L'autre garçon daigna enfin lever les yeux de son bouquin. Il semblait hésiter un moment, puis il prit la parole : « Pourquoi est-ce que je devrais faire ça pour toi ? » Bah tient. Comme s'il était en mesure de négocier. Mais qu'est-ce qu'il croyait ? Que c'était Noël ? Non pas vraiment. Avec Samaël, ce n'était jamais Noël. Vous faisiez quelque chose pour lui, mais il ne vous donnait jamais rien en retour. C'était comme ça avec lui. Il ne fallait pas vraiment compter là-dessus. « Je crois que tu ne m'as pas très bien compris : tu n'as pas le choix. » Le jeune homme se leva et jeta un dernier regard à son cadet : « Je te fournirais les cheveux. Viens me voir dès que ça sera prêt. » Et il s'en alla.

Des cheveux. Samaël aurait facilement pu prendre ceux d'Azalea. Mais passer toute une journée dans la peau d'une fille et devoir porter une jupe... Non, ça ne lui disait rien qu'y vaille - il n'allait tout de même pas s'abaisser à ce niveau-là. Alors il en prit à un garçon avec lequel il traînait de temps à autre. Il suffit de les lui subtiliser sur ses vêtements et le tour était joué. « Tiens, voilà ta potion. Tu n'as qu'à y mettre les cheveux et le tour est joué. » Un mois. Il avait fallu attendre un mois pour préparer cette fichue potion. Enfin, Samaël était prêt à relever son défi. Il s'empara de la bouteille sans même remercier le jeune homme. « Je te déconseille d'en parler. » Il s'en alla, et une fois qu'il fut persuadé que personne n'était aux alentours, il ouvrit la bouteille et glissa les mèches à l'intérieur. Samaël devait avouer que ça n'avait pas l'air très appétissant. La potion ne ressemblait pas à grand chose - grise, épaisse, pleine de grumaux. C'était bien du Polynectar. Samaël le savait pour en avoir déjà vu plusieurs fois, mais jamais encore il n'avait pu cette potion. Il hésita l'espace d'une seconde et bu le contenu du récipient. C'était infecte - et encore, infecte était peu dire. C'était immonde. Le jeune homme fut pris de nausée - il avait de la chance d'être seul. Lorsque les nausées s'arrêta, il fonça aux toilettes pour observer si ça avait bien fonctionné. En arrivant devant le miroir, il ne fut pas déçu : sa tignasse brune avait disparu pour faire place à des cheveux blonds vénitiens, des tâches de rousseur étaient apparues sur son visage, ses yeux s'étaient éclaircis. Il était un autre. Thomas Pieterson. C'était son nom. Un homme un peu trop calme, trop renfermé. Samaël allait s'amuser, il le sentait.

Ce fut effectivement le cas. Il ne se comportait pas comme Thomas. Il n'était pas gentil. Il se comportait en tyran. « Non mais t'as vu ta tête ? Même un troll serait mieux foutu que toi ! » « Hey toi, je t'ai permis de me regarder ? » ... Il devait avouer qu'il s'en donnait à coeur joie. Cela dura toute la journée. Les gens commençaient à le regarder méchamment. Ils commençaient à se méfier de lui - de Thomas. Samaël pouvait même jurer avoir entendu quelqu'un murmurer sur son passage « Je ne l'imaginais vraiment pas comme ça, ce Pieterson. » Cet après-midi avait été bien drôle. Et puis, lorsqu'il sentait qu'il était à nouveau en train de se transformer, il retourna en vitesse aux toilettes, devant le miroir. Il était à nouveau lui-même - quel soulagement. Il n'aurait pas aimé rester dans la peau de Thomas une seconde de plus - le blond, ce n'était pas pour lui.
Il monta ensuite dans sa maison et s'installa confortablement dans un canapé, un livre à la main - devoirs oblige. Quelques minutes plus tard, il vit Thomas pénétrer dans la pièce. Celui-ci l'aperçu également et vit s'asseoir en face de lui. « Tout le monde me regarde de travers. Je ne comprend pas ce qu'il se passe. » Samaël retint son sourire : « Je ne sais pas. Tu as fait quelque chose de mal ? » « Non. Enfin, j'ai agit comme d'habitude. Et je ne suis pas du genre à m'en prendre à quelqu'un. Mais là, on m'a traité de tous les noms. » « C'est étrange... » Samaël pouvait en tout cas s'estimer heureux de ne pas avoir croisé Thomas aujourd'hui. Il aurait eu l'air bien malin s'ils s'étaient retrouvés face à face. Heureusement, ça n'avait pas été le cas. Et maintenant, c'était Thomas qui allait en payer les frais.

MEDIAM NOCTEM © 2011 Candids
copie totale ou partielle interdite.



Dernière édition par Samaël K. Boelyn le Dim 15 Mai - 9:59, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Sam 14 Mai - 18:49

Ahah ok on va arranger ça x) Déjà bienvenue !
Bon alors, Alex Pettyfer fait assez sang-pur je trouve :)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Sam 14 Mai - 18:54

Merci à toi Very Happy

Le problème avec lui, c'est que j'ai du mal à le jouer =/ Je crois que je vais prendre Trevino.
Et j'aurais une autre question : en ce qui concerne les sangs-purs, est-ce qu'il n'y a que les trois familles du listings à pouvoir être de sang pur ? ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Sam 14 Mai - 18:59

Bienvenue ! (:
J'ai quelques propositions : Ed Westwick, Jared Padalecki, Penn Badgley, Alex Pettyfer, Channing Tatum, Jared Leto, Liam Hensworth, Zac Efron, James Lafferty, Ian Somerhalder, Tom Felton, Luke Grimes, Andrew Garfield ...? Ca dépend du genre que tu aimes ^^
Trevino serait un excellent choix I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Sam 14 Mai - 19:01

Merci =) Bienvenue à toi aussi -out-
J'avais pensé à Ian aussi, mais il est pris pour un scénario (a) Ca se voit pas du tout que je suis dans ma période TVD xD Bon, ça sera Trevino (:

Et Kiki, je craque

Merci de votre aide à toutes les deux ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Sam 14 Mai - 19:04

Trevino me plait bien :)
Je crains que oui, il faut demander confirmer à l'autre admin mais c'est ce qu'il me semble. Il faut limiter les sang-purs sinon tout le monde voudrait l'être
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Sam 14 Mai - 19:09

Ca marche, merci (:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Sam 14 Mai - 19:10

Wonderful Trevino Réserve-moi un lien !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Sam 14 Mai - 19:15

Avec plaisir
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Sam 14 Mai - 19:15

Bon allez, assez de flood ! Bonne chance pour la suite de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Sam 14 Mai - 21:06

Damn it, M.HOTrevino
Bienvenuuue!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Sam 14 Mai - 21:15

Watson Merci
(lancé de dé, comme ça c'est fait -out-)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mediam Noctem





MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Sam 14 Mai - 21:15

Le membre 'Samaël K. Boelyn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Scénario' : 5
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Lun 16 Mai - 8:59

Du coup, tu vas retaper ton histoire ou pas? Parce que si non, je déplacerai ton sujet dans les présentations validées & l'une des filles te validera officiellement en passant sur le forum I love you

Et il nous faut un lien
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Lun 16 Mai - 9:16

Je viens de retoucher un peu mon histoire, je pense que c'est bon =)
Au pire, j'éditerais juste pour mon âge, tu peux me valider je pense Merci, Aria (a)

Et pour le lien, ça serait avec plaisir :P
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Lun 16 Mai - 9:37

Et voilà pour toi Very Happy
Manquera plus que la couleur de ta fraternité pour officialiser tout ça; mais en attendant je pense que tu peux poster tes scénarios, et fiches relationnelles et de sujets.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Lun 16 Mai - 9:57

Ca marche, merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Lun 16 Mai - 10:07

De rieeeen
& n'oublie pas d'éditer le titre de ta présentation. =D
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité




MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   Lun 16 Mai - 10:14

Effectivement (a) C'est fait =)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: SKB Ϟ ended.   

Revenir en haut Aller en bas
 

SKB Ϟ ended.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MEDIAM★NOCTEM :: 
Juste avant l'histoire
 :: Votre passeport s'il vous plait :: Permission de Circuler
-
Sauter vers: